Randonnée à Corlier

05/04/2018, par Paul

Jeudi 5 avril 2018 à 7h30 du matin, il pleut. Que ce soit à Ceyzériat, Mézériat, Montcet ou Treffort, c’est partout pareil.

Les différents sites de météo agricole indiquent du temps sec pour 10 heures. Alors 10 randonneurs du GFB, sous la houlette de Joël, se retrouvent pour rejoindre le village de Corlier.

Effectivement le temps est de plus en plus sec. Nous laissons les 2 voitures sur la place de la mairie et marchons en direction de Charvin puis du crêt du Chêne en laissant le plus loin possible, sur notre gauche, la vierge de Corlier.

Enfin un petit chemin nous paraît bien sympathique, même si son état n’est pas trop engageant. Nous le suivons mais il descend, il descend et continue de descendre alors que nous devrions monter. Demi-tour, c’est le supplément gratuit de la balade. Nous retrouvons enfin le chemin en direction du nord et qui s’élève. Il nous conduit sur la crête et donc au pied des éoliennes récemment installées. Nous cheminons de l’une à l’autre, certaines fonctionnent, vraisemblablement au ralenti, d’autres non. Ce qui certain c’est que nous sommes dorénavant bien photographiés par le service de sécurité du site. Tous les chemins, en dehors des pistes de service ont disparu. Aucune indication n’est disponible. Ce n’est pas grave. Après la dernière nous retrouvons une sente qui continue vers le nord. La pente de descente est abrupte et longue. Il faut être attentif.

Nous arrivons à une petite trace qui part en direction de l’ouest vers La Serbatière. En plus il n’y a pas de pente, c’est reposant, nous la suivons un moment jusqu’à une belle clairière illuminée par le soleil. Nous y prenons notre pique-nique.

Nouveau départ vers notre prochain point de passage, Le Prélet tout près de la source captée de Bessiat. Environ 450 mètres à vol d’oiseau. Quelques minutes plus tard, a lieu un petit échange :

-C’est à combien le Prélet par le chemin ?

-Environ 2 km.

-Je croyais qu’il n’y avait que 400 mètres, il n’y a qu’à couper !

-On va perdre 160 mètres d’altitude très vite, ça ne sera pas si facile !

-Comme vous êtes tous OK, j’y vais.

-Tu tires un peu sur ta droite pour arriver au bon endroit.

-Ca marche.

Et oui, ça marche,… mais doucement, heureusement de nombreux arbres donnent un peu d’assurance et permettent de se reposer sur ce terrain très humide et glissant….mais pas trop dur comme vérifié par les postérieurs de plusieurs randonneurs. Enfin Le Prélet….mais sans une seule minute gagnée et après de nombreuses rigolades.

Direction le monument aux Morts du Maquis puis remontée ardue vers le Rozollay. Nous longeons le Bief de Malpassé pour retrouver quelques kilomètres plus loin Corlier.

Distance totale 23 km, dénivelée positive 900 mètres. La trace GPS est disponible comme d'habitude auprès de Paul.

© Grand Fond Bressan 2015-2018 - Création Nitrique Concept