Barrage de Génissiat, visite et randonnée

11/05/2019, par Paul

Visite du barrage de Génissiat et Randonnée entre Génissiat et Challonges

Jeudi 9 mai 2019.

Pour la visite du barrage de Génissiat géré par la Compagnie National du Rhône nous étions 23 représentants du GFB. Nous avons tout d’abord écouté les explications concernant la CNR, son histoire, ses barrages en activité, ses responsabilités (la production d’énergie, le transport fluvial et l’irrigation), ses nouveaux objectifs (construction et gestion d’éoliennes, de champs de panneaux photovoltaïques, réhabilitation de zones humides le long du Rhône et réaménagement des berges du Rhône). Un petit film montre ensuite le parcours d’une goutte d’eau depuis le St Gothard jusqu’à la mer Méditerranée (3 à 4 jours pour le parcours en France et 10 ans pour traverser le lac de Genève).

Viennent ensuite la salle des machines et la salle de contrôle. Cette usine a été construite entre 1933 et 1948 par 3500 personnes avec l’idée de la faire visiter afin de porter à la connaissance de tous le savoir-faire français. La porte d’entrée fait ainsi 10 mètres de hauteur, les 6 alternateurs sont peints en rouge, les murs sont recouverts de marbre, des peintures en trompe l’œil  en rompent la monotonie, sur le sol des décorations rappellent le fond du lit du Rhône. L’escalier d’une centaine de marches est impressionnant, il est large, les marches sont confortables et en marbre. La totalité du matériel est français !

De petits films traitent de l’histoire de la construction du barrage, de son type de fonctionnement (type « poids »  avec une hauteur de chute d’eau de 65 mètres) et des principes des nouvelles énergies. La salle de contrôle est totalement vide car le contrôle de routine est effectué depuis Lyon avec possibilité de prise en main locale si nécessaire.

Ensuite, il ne reste plus que 10 randonneurs pour braver la pluie fine qui tombe. Les capes sont nécessaires. Nous traversons le Rhône pour passer en Haute Savoie en direction du petit village « Le Frut ». Un petit chemin bitumé nous conduit jusqu’à Trémoirin puis tout d’un coup, plus de chemin, rien que de l’herbe haute et bien évidemment très humide. Nous continuons  en direction du Sud pour retrouver un peu plus loin un petit passage très pentu qui nous rapproche de Volland d’en Haut. A nouveau nous retrouvons un petit chemin bitumé et la pluie cesse un peu, il y a même un peu de soleil de temps en temps. Un abri pour pique-niquer se présente, c’est la cave d’affinage de comté, le long du Rhône, un peu avant le « Pain de sucre ». Nous pouvons ensuite en apercevoir le fonctionnement et les salles d’affinage avant de repartir en direction de Pyrimont puis de Bois Millet et de Challonges. La pluie joue avec nous. Nous mettons, enlevons, remettons, enlevons  à nouveau nos capes au gré de ses envies fluctuantes.

Il ne nous reste plus qu’à passer le long du cimetière de Challonges puis prendre vers le Nord Est en direction de « Vers Baud » puis Bois Perret, traverser la D14, passer La Blossine et revenir vers Le Frut pour reprendre, sans se tromper, enfin presque, le chemin de ce matin en sens inverse. Et comme souvent, tout se termine auprès de boissons et bons gâteaux avant que chacun ne retrouve son habitation.

Marche de 21.5 km pour une dénivelée de 700 mètres environ.

© Grand Fond Bressan 2015-2019 - Création Nitrique Concept