Randonnée à La Dôle

14/03/2020, par Paul

RANDONNEE VERS LA DÖLE

Jeudi 12 mars 2020

Enfin la neige est présente dans notre région. De plus elle devrait être d’assez bonne qualité. Il a neigé le week-end dernier et il n’a pas plu depuis. La météo qui se présente devrait être tout à fait correcte. Nous décidons donc de proposer une randonnée à raquette pour ce jeudi 12 mars. Direction le sommet de La Dôle.

11 randonneurs se retrouvent pour covoiturer au pied de La Dôle, au lieu dit « La Girantette ». Qu’il est difficile de remettre les raquettes restées dans leurs housses depuis de longs mois!

Nous partons en direction de la Pillarde, l’allure est rapide, trop pour plusieurs d’entre nous. Nous allons certainement payer cette débauche d’énergie dans quelques minutes….Et oui, les arrêts se font de plus en plus fréquents, il faut respirer, reprendre son souffle puis repartir pour quelques centaines de mètres dans une neige humide et qui ne porte pas. Nous nous enfonçons dans la neige de manière erratique, c’est fatiguant. Le paysage est beau, la luminosité importante remonte le moral. Certains montent jusqu’à la croix au-dessus de La Grande Grand et dominent ceux qui sont partis directement vers Le Petit Sonnailley et la borne frontière suisse N°239c. La neige n’est pas présente partout et nous décidons de monter par le versant ouest qui domine La Vulliette car la crête est trop irrégulièrement enneigée……. La présence d’un troupeau de chamois nous permet de reprendre de l’énergie avant de faire face à des rafales de vent froid très désagréables. La neige est entièrement soufflée sur le sommet que nous rejoignons après avoir déposé nos raquettes devenues inutiles. Pique-nique pris très rapidement au pied de la sphère de La Dôle et à l’abri du vent.

Puis nous reprenons le chemin de retour en profitant au maximum des pentes abruptes pour faire monter l’adrénaline, enfin pas forcément pour tous. Nous nous dirigeons vers les différentes maisons que nous voyons sans trop garder en mémoire la direction globale de notre périple. Enfin, quelques multi-crampes plus loin, nous arrivons vers La Greffière. Une belle trace nous conduit vers la route de Tabagnoz. Quelques uns décident de rentrer directement en la suivant. Les autres vont essayer d’imaginer un retour à travers bois. C’est tout de même plus agréable et amusant. Nous profitons de la neige. Après quelques glissades non totalement maitrisées et de profonds enfoncements dans une neige qui ne porte pas. Il faut même se mettre à deux pour gratter la neige et dégager les pieds et raquettes totalement ensevelis. Belle fin de randonnée,  tout de même un peu éprouvante.

Un peu plus de 11 kilomètres et environ 650 mètres de dénivelée pour cette belle sortie en raquette.

© Grand Fond Bressan 2015-2020 - Création Nitrique Concept