Mont Châtel_Pressiat

26/11/2021, par Paul

Le mont Châtel à partir de Pressiat.

Jeudi 25 novembre 2021.

Le mont Châtel est à nouveau planifié dans les randonnées du GFB. Plusieurs fois, nous l’avions prévu et nous n’avions pu y aller à cause de la pluie, du sol hyper glissant ou d’une fin de parcours un peu trop difficile… Cette fois-ci, 20 randonneurs sont prêts, à l’heure ou presque et vont braver ce petit sommet en début de randonnée.

Il y a du brouillard, seulement 2 ou 3 degrés de température alors que tous commencent à rejoindre « Le château » au-dessus du village de Pressiat. Laissant quelques centaines de mètres plus loin sur notre gauche le sentier extrêmement boueux qui conduit au sommet du Mont Myon,  nous traversons le ruisseau de Vogel et grimpons abruptement jusqu’au point d’altitude 610 mètres qui constitue le sommet du Mont Châtel. Les fouilles archéologiques sont en partie recouvertes afin de les protéger pendant la période hivernale. Nous pouvons tout de même voir quelques tombes, quelques murets, constater l’étendue de ces fouilles qui permettront vraisemblablement de mieux connaître cette période mérovingienne de notre histoire. Le soleil semble vouloir se montrer très timidement, il nous réchauffe tout de même avant que nous reprenions le chemin du retour vers la source captée au point d’altitude 480 et prendre le GR qui va nous conduire jusqu’au pied du Mont Nivigne.

En peu de temps nous avons réalisé pas mal de dénivelée positive et négative si bien qu’une pause est nécessaire. Nous demandons s’il est possible de continuer ou si quelques uns d’entre nous doivent faire demi-tour. Puis la forme revenant, nous repartons en direction de la très rude montée vers la grotte à l’ours. « Qui va piano, va sano, qui va piano, va lontano », nous appliquons cette maxime et nous arrêtons rapidement pour pique-niquer dans une petite clairière sur la crête de la montagne de Nivigne en direction de Ceillat.

Malheureusement, la grande forme n’est toujours pas de retour et nous décidons de revenir au plus court vers Pressiat. Ce ne sera pas facile à cause du terrain et ne possédons pas de delta-plane pour sauter et planer directement sur Cuisiat. Tous les randonneurs restent groupés avancent lentement mais sûrement tout d’abord vers le château des chasseurs de Rosy avant de monter tranquillement, avec moult pauses et à travers le « Grand bois »vers la chapelle de Montfort.

Deux d’entre nous sont partis devant pour aller récupérer une voiture et l’approcher au lieu-dit « La Ferrolière » afin de diminuer le parcours pour ceux qui en ont besoin. Merci à eux !

Nous terminons ensuite le parcours alors que la nuit commence à poindre et que plusieurs commencent à s’inquiéter. Pourtant les lampes frontales qui font partie du « fond de sac » seraient contentes de fonctionner un peu, encore faut-il que les piles soient en bon état, ce dont personne ne doute.

A notre arrivée sur le parking, de très bons gâteaux et boissons nous sont offerts par l’une d’entre nous pour fêter son  anniversaire.

Randonnée brouillardeuse pour marcheurs confirmés d’environ 17 km de distance et  de 880 mètres de dénivelée.

© Grand Fond Bressan 2015-2022 - Création Nitrique Concept